LES DOUCEURS DE L’EST : HOMMAGE A UNE BELLE ÉPREUVE

Lancées dans les années 60 et comptant pour le Championnat de Belgique National (sorte de 2e division), les 12 Heures de l’Est allaient se forger une belle réputation. Tracée dans les environs de Saint-Vith, cette épreuve allait progressivement gravir les échelons de la hiérarchie internationale. (Illustrations Facebook & Autosportforum.be)

Gilbert Staepelaere s’est imposé à 6 reprises aux 12 Hrs de l’Est, toujours sur Ford (Cortina puis Escort).

Dès 1972, ce rallye tracé dans la partie Est de nos Ardennes belges intégrait le calendrier du Championnat de Belgique, avant de compter par la suite, et selon les années, pour les compétitions luxembourgeoise et hollandaise (D1 et D2), et même la West Euro Cup, à l’instar de la 14e et dernière édition de 1978, remportée par l’Anglais Chris Sclater, accompagné du célèbre copilote / journaliste Martin Holmes, sur une Vauxhall Chevette 2300 HS.

Deux autres étrangers s’imposeront sur les 12 Hrs de L’Est. D’abord les Français Christian Coeuille et « Jimmy », en 1974 sur une redoutable Alpine A110 « Berlinette ». L’année suivante, leur succédait le duo composé du Suédois Lars Carlsson et du Hollandais Bob de Jong (Opel Ascona 1.9 SR).

Staepelaere et « Didi » les plus assidus

En 14 éditions, le pilote Ford, Gilbert Staepelaere, a dicté sa loi à 5 reprises, ce qui en fait le recordman au nombre de victoires ici. « Didi » (Jean-Marie Cols) le suit avec 2 succès. A eux deux, ils totalisent aussi 16 participations équitablement réparties ; ils étaient les plus assidus à cette épreuve.

Parmi les noms qui attirent l’attention, on citera par exemple « Christine », qui ramena son Alfa Romeo Spider en 2e position finale en 1969. Le talentueux Jean-Marie Jacquemin (Alpine A110) s’est aussi imposé (1971), comme Herwig Adriaenssens (BMW 2002) l’année avant. Willy Plas, Jean-Louis Haxhe, Hermes Delbar, « Milou » Lejeune, Roger Munda, figurent aussi parmi ceux qui ont marqué cette épreuve. Tout comme un certain Henry Sonveau, créateur de la revue Turbo.

Retrouvez cette belle région et ses paysages qui, en automne, n’en seront que plus extraordinaires, lors de notre balade du 13 novembre, Les Douceurs de l’Est.

Chris Sclater, dernier vainqueur des 12 Heures de l’Est avec sa Vauxhall Chevette HS (1978)

1978 (Belgique et West Euro Cup)

1. Sclater – Holmes (Vauxhall Chevette 2300 HS)

2. « Didi » – Lux (Fiat 131 Abarth)

3. Staepelaere – Franssen (Ford Escort RS 1800)

1977 (Belgique, Pays-Bas, Pays-Bas D2 et West Euro Cup)

1. « Didi » – Lux (Fiat 131 Abarth)

2. Brink – Ricken (Porsche Carrera)

3. Staepelaere – Bessem (Ford Escort RS 1800)

1976 (Belgique)

1. Staepelaere – Symens (Ford Escort RS 1800)

2. Plas – « Doum » (Renault 17 Gordini)

3. « Didi » – Lux (Fiat 124 Abarth Spider)

1975 (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg)

1. Carlsson – de Jong (Opel Ascona 1.9 SR)

2. Plas – Maes (Renault 17 Gordini)

3. « Didi » – Lux (Fiat 124 Abarth Spider)

1974 (Belgique et Pays-Bas)

1. Coeuille – « Jimmy » (Alpine-Renault A110 1800)

2. Plas – Maes (Renault 12 Gordini)

3. « Didi » – Lopès (Fiat 124 Abarth Spider)

1973 (Belgique)

1. « Didi » – Lopès (Fiat 124 Spider)

2. Adriaenssens – Daemers (BMW 2002 Ti)

3. Lejeune – Chavan (Datsun 100A)

1972 (Belgique)

1. Jacquemin – « Andy » (Alpine-Renault A110)

2. Adriaessens – Demay (BMW 2002 Ti)

3. « Didi » – Lopès (Fiat 124 Spider)

1971 (Belgique Nat.)

1. Adriaenssens – Daemers (BMW 2002 Ti)

2. « Didi » – Lopès (Fiat 124 Spider)

3. Delbar – Lecomte (Renault 8 Gordini)

1970 (Belgique Nat.)

1. Van Coillie – Lux (Renault 8 Gordini)

2. Arianoff – Kinou (VW 1300 Coccinelle)

3. Christian – Plas (Renault 8 Gordini)

1969 (Belgique Nat.)

1. Staepelaere – Aerts (Ford Escort Twin Cam)

2. « Christine » – Stalpaert (Alfa Romeo Spider)

3. Haxhe – Delferrier (DAF 55)

1968 (Belgique Nat.)

1.  Staepelaere – Aerts (Ford Cortina Lotus)

2. Trinon – Brunninghausen (BMW 2002)

3. Wauters – Pitou (Opel Kadett GT/E)

1967 (Belgique Nat.)

1. Staepelaere – Aerts (Ford Cortina Cortina Lotus)

2. Jacquemin – Van Huffel (Renault 8 Gordini)

3. Haxhe – Tricot (Lotus Elan S2)

1966 (Belgique Nat.)

1. Vicky – van Coillie (Lotus Elan)

2. Maillard – Sonveau (Ford Cortina GT)

3. Stals – Maes (Peugeot 204)

1965 (Belgique Nat.)

1. Staepelaere – Christians (Ford Cortina GT)

2. Leboutte – Van Hove (Porsche 356 B 1600)

3. Munda – Loyens (Triumph)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :