ESSAI KIA EV6

Terrible engin…

Premier de la nouvelle génération de véhicules électriques de Kia, qu’il désigne EV (Electric Vehicle), l’EV6 (prononcer “i-vi-sixe”, c’est de l’anglais…) interpelle d’emblée par son look. Autant dire que nous avions hâte de savoir ce que cela donnait à l’usage. Nous n’avons pas été déçus…

(Marc Lacroix – Illustrations constructeur)

DESIGN

L’identité spectaculaire de l’EV6 incarne les nouvelles orientations esthétiques de Kia.

Nous ne reviendrons pas en détails sur ce point déjà suffisamment évoqué dans notre présentation. Pas évidentes à appréhender sur photos, concrètement, les mensurations nous valent un gabarit généreux (L/l/h/empatt. : 4.69/1.89/1.55/2.90m).

TECHNIQUE

Full électrique proposé en trois niveaux de puissance 170, 229 et 325 ch), avec batterie de 58 ou 77.4 kWh.

HABITACLE

Jolies et discrète, certes, mais en efficacité, les poignées affleurantes rétractables ne sont pas réellement au top…

Bon point par contre pour cette sécurité de trappe à prise de recharge, qui se referme automatiquement au démarrage si vous l’avez oubliée…

Habitacle futuriste particulièrement vaste, lumineux, épuré et aérien, avec grande console centrale flottante très réussie et plutôt pratique.

Présentation élégante et matériaux agréables (Kia parle de l’équivalent d’une bonne centaine de bouteilles en plastique recyclé pour l’ensemble de l’habitacle).

Agréable à vivre ; fort bien équipé et les rangements foisonnent à bord.

Position de conduite haut perchée avec excellente visibilité.

La qualité en maintien et en assise n’a rien d’exceptionnelle.

Beaucoup d’aisance à l’arrière (notamment espace aux jambes) mais, et c’est le même constat à l’avant, sièges trop plats et trop fermes.

Coffre arrière de 490/1.300 lit. et coffre avant de 52 litres (20 litres pour versions 4×4).

Double écran (2x 12’’3) qui crée une longue dalle légèrement incurvée.

Bloc compteur et écran multimédia tactile.

Boutons tactiles affleurants sur le devant de la console, astucieuse ligne de touches tactiles qui changent en fonction des besoins (chauffage ou menu).

Ergonomie globalement excellente.

Belle et efficace assistance du “tête haute à réalité augmentée”.

SUR LA ROUTE

Châssis très équilibré, avec répartition des masses très favorable (53/47 %) et centre de gravité abaissé.

Près de 500 kg de batteries à plat sous plancher.

Comportement étonnamment neutre et mouvements de caisse bien contenus vu le gabarit et la masse (plus de 2 tonnes).

Direction précise et bien assistée, train avant incisif, poussées puissantes sans être vertigineuses.

Confort global plutôt probant malgré la relative fermeté des assises de sièges et grandes jantes.

Confort global plutôt probant malgré la relative fermeté des assises de sièges et grandes jantes.

Silence appréciable d’une voiture électrique, même si, sur autoroute, les bruits d’air et de roulement ne rendent pas cette Kia fondamentalement plus silencieuse qu’un modèle thermique équivalent.

Images angles mort renvoyées via caméra sur écrans face au conducteur très efficace sauf quand il pleut où le système pourra même totalement inutilisable…

Différences entre modes (Eco Normal Sport) bien marquées, de doux et progressivité, à fougue.

Palettes au volant pour gérer mode “B” selon 3 niveaux (régénération plus vigoureuse à gauche et diminuée à droite), dont le plus virulent permet l’arrêt total sans recourir à la pédale de frein.

Autonomie de 263 km pour 396 km annoncés au départ ; de quoi tabler entre 300 et 340 km en usage “normal”, tout en tenant compte que pour rouler avec efficacité avec du 100% électrique, il convient de revoir sa manière de conduire, plus relax et de manière plus anticipative. Sur autoroute pas de surprise, à vitesse réglementaire, en 60 km, nous en avons consommé… 100 !

Si comme d’hab’ il faudra 3 bonnes nuits pour recharger totalement la batterie de 77,4 kWh chez soi, sur prise domestique, 80% de l’autonomie pourra être récupérée en une vingtaine de minutes via super-chargeur (ex. Ionity).

BILAN

D’abord, le Kia EV6 attire irrésistiblement l’œil ; il est vrai que son allure inédite le démarque dans le paysage automobile. Ensuite, sans pour autant être parfait, mais profitant d’un bon confort général et d’une remarquable habitabilité, il s’avère extrêmement plaisant à l’usage et fait preuve d’énormément de qualités à tous les niveaux, routières comprises ! Enfin, il allie performances, autonomie correcte et possibilité de temps limité pour les recharges. Que voilà un chouette V.E. Vivement découvrir la version GT et ses 584 ch et 740 Nm !

* Sous réserve disponibilité constructeur

COMPOSITION DE GAMME

Finitions : Air, Earth et GT Line.

Roues motrices : avant et 4×4.

Electrique* : 170, 229 et 325 ch.

Batteries : 58 et 77.4 kWh.

Autonomies : de 394 à 528 km (selon version).

Prix : de 44.990 à 58.190€.

* Tous à BVA

Publié par Car-Events

rue Basse, 32a 4600 Visé (B) TVA BE0725.827.937

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :