MEMOIRE : LAMBORGHINI MIURA

Chef d’œuvre intemporel

S’étant bâti sa fortune en à peine 10 ans en se spécialisant dans la construction de tracteurs agricoles, Ferruccio Lamborghini décide d’assouvir sa passion pour les « belles mécaniques » et les GT italiennes. Une idée qui serait née d’une querelle avec Enzo Ferrari, à qui il entendait ainsi prouver qu’il était non seulement capable lui aussi de produire de telles voitures, mais même de surclasser les productions de la marque au cheval cabré. Ainsi fut fondée à Sant’Agata Bolognese (Italie) Automobili Lamborghini, le 30 octobre 1963. C’est donc tout au début de son histoire que « Lambo » a créé ce qui reste sans doute une des plus belles voitures de l’histoire, en tous cas un chef-d’œuvre intemporel : la Miura.

(Marc Lacroix – Illustrations constructeur, TheNewsMarket & Kidston)


1965 – Châssis TP400

Présentation du châssis seul (baptisé TP 400, pour Transversale Posteriore) au Salon de Turin ; appliquée pour la première fois à une GT de production, son architecture à moteur central héritée de la compétition fait sensation.

1966 – P400

Lancement au Salon de Genève de la carrosserie P400 (dessinée par Marcello Gandini, jeune recrue (27 ans) du carrossier Bertone) ; 3.9-350 ch V12 monté transversalement à l’arrière (elle fut l’une des toutes premières voitures de série dotées d’un moteur central-arrière), le succès commercial dépasse d’emblée largement les attentes de la marque.
Avec 1,05m de haut, une valeur presque aussi basse que la Ford GT 40 qui servit d’inspiration, la Miura était la voiture la plus basse jamais produite en série. L/l : 4,39 / 1,78m.

Printemps 1967 – P400   

Commercialisation – enfin ! – de la P400 ; 275 exemplaires seront produits entre 1966 et 1969. Le nom Miura est celui d’une race de taureaux de combat.

Début 1968 – Roadster Miura

Présentation du Roadster Miura au salon de Bruxelles de 1968 ; typée « targa » mais sans toit amovible ; version unique puisque mise en production refusée par la marque (estimait qu’une découvrable ne correspondait pas à l’esprit souhaité pour ses produits) ; sera revendue à plusieurs reprises, à commencer par une société américaine qui l’utilisera à des fins publicitaires et la rebaptisera même… Zn75.

11 / 1968 -P400S

Introduction de la P400S au Salon de Turin ; évolution de la P400 (ajout nouvelles vitres électriques, encadrements de fenêtres chromés brillants, nouvelle console à interrupteurs à bascule, 370 ch…) ; connaîtra encore quelques évolutions en cours de carrière (suspension arrière, joints de transmission homocinétiques, disques de freins ventilés…) ; 338 unités produites entre décembre 1968 et mars 1971.

1969 – P400 Jota

La P400 Jota est un modèle unique né à l’initiative et mis au point par Bob Wallace (pilote de développement Lamborghini) en vue d’un engagement en compétition, voiture laboratoire conforme à la réglementation sportive internationale (annexe J, d’où le nom de Jota) ; son V12 fournit 440 ch pour 900 kg ; dépasse les 300 km/h ; à peine plus de 3 secondes au 0-100 km/h ; allant à l’encontre des idées du patron vis-à-vis de la compétition, deviendra laboratoire pour développer des solutions pour les futures voitures de route (plusieurs choses apparaitront sur la Miura SV en 1971) ; sera détruite dans un accident près de Brescia ; elle a totalement brûlé.

P400 SVJ

Etant sous le charme de la Jota, des clients ont souhaité commander une version reprenant ses spécifications ; s’il existe plusieurs versions modifiées, seuls 3 exemplaires sont considérés comme des SVJ d’usine « originales » ; en 1997, un d’eux s’est vendu… 490.000 dollars ; en 2015, un exemplaire proposé aux enchères fut estimé entre… 2 et 2.6 millions de dollars.

1971 – P400SV

Présentation de la P400SV au Salon de Genève ; se distingue par l’absence de « sourcils » au-dessus des phares et par des ailes plus larges pour accueillir les nouvelles roues de 9 pouces.
Produite jusqu’à la fin de 1972, la SV fournit 385 ch.

1972 – Countach

Remplace la Miura.

1974 – Miura SVR

La Miura SVR est née P400 S en 1968 et transformée sur base de la fameuse Jota ; sans doute l’une des « Lambo » les plus étonnantes jamais construites ; sera vendue au Japon.

2006 – Miura Concept

Concept car présenté au Salon de Détroit pour célébrer le 40e anniversaire de la Miura ; interprétation moderne, signée Walter de Silva, de la célèbre GT de Lamborghini ; il n’y eu pas de suite ; actuellement exposée au Musée Lamborghini à Sant’Agata Bolognese.

2016 – Aventador Miura Homage

L’Aventador Miura Homage fête les 50 ans de sa glorieuse aînée ; V12 6.5-700 ch / 690 Nm de couple ; 0-100 km/h en 2″9 ; VM 350 km/h ; 50 exemplaires.

* Sous réserve disponibilité constructeur

Publié par Car-Events

rue Basse, 32a 4600 Visé (B) TVA BE0725.827.937

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :